CENTRAFRIQUE: FLASH-INFO : IMMINENTE ANNONCE D’UN NOUVEAU GOUVERNEMENT ?

Central African Republic News ou les informations de la République Centrafricaine : "---CARnews ou RCAinfos---"

20882328_1472463179514938_506933792348146821_n

Au soir du 13 août le chef de l’Etat centrafricain lors de son discours à l’occasion du 57ème anniversaire de l’indépendance avait déclaré vouloir mettre en place un gouvernement ’’efficace afin de sortir le pays de la crise et mener le pays vers son développement’

Quel scenario est-il possible actuellement ?

Certains observateurs de l’espace politique avancent une possible démission du premier ministre Simplice Mathieu Sarandji ;

Le président de la République prendra acte de cette démission du premier ministre et un nouveau premier ministre, sera nommé dans les prochaines heures.

Une hypothèse souhaitée par la majorité des centrafricains et qui conduira à une véritable ouverture car l’actuel gouvernement peine à sécuriser le pays, convaincre les bailleurs de fonds, relancer l’économie,

Et , bon nombre de centrafricains sont déçus de la mise en application de la feuille de route par la majorité des ministres, telle que définie par le chef…

View original post 225 mots de plus

CENTRAFRIQUE : 13 AOÛT 2017:  » RENONCIATION OU CÉLÉBRATION ? »

Paix

De mes réflexions citoyennes, suite à certaines opinions exprimées ici et là, somme toute toutes légitimes, pour cause de rébellions, d’absence de Forces de Défense et de Sécurité, d’administration sur l’ensemble du Territoire, d’activités génératrices de ressources propres, de foisonnement de groupes armés, d’invasion, d’occupation, de chaos, d’exactions, de pillages, de viols, de désolation,…, il n’en demeure pas moins que nous ne pouvons pas toujours n’être que d’humeurs, de ressentis…et de défaitisme. La République est comme cet étendard qui, sur tous les terrains de combats, ne doit jamais tomber, ni toucher terre. Parce qu’il est aussi des moments, des situations des plus graves, qui nécessitent et concourent à concurrence de difficultés et de solutions, davantage de gravité, davantage de maturité et donc de responsabilité. Parce que, à la relecture de tous nos malheurs, pas seulement en vertu de certaines de nos croyances, en tant que africains, mais aussi de certaines de nos déconvenues, nous ne sommes peut-être pas que de quelque malédiction, sinon de beaucoup d’irresponsabilité. Parce que le peuple n’a en fait jamais rien demandé d’autre que d’être libre, bien portant, bien nourri, respecté, épanoui et surtout protégé…

Le monde est régi par les signes, selon un certain code. Aurions-nous vécu jusque-là dans une constante illusion? Comment, alors, devoir et pouvoir parvenir au Relèvement et à la Reconstruction de notre pays? Le libre-arbitre sera notre seule et unique voie, pour parvenir à la Paix, la Sécurité et au Développement. Car, il ne faut jamais sous-estimer le pouvoir de ce qui est évident, c’est-à-dire, l’affirmation de soi au quotidien, en toute circonstance. Le Monde, plus que jamais, est une suite arithmétique, algébrique, de nombre d’interdépendances entre les états, les puissances, les anciens et les nouveaux marchés, les continents… L’Indépendance n’est qu’un postulat, rien d’absolu. C’est tous les jours qu’elle se construit, qu’elle s’affirme et s’affine.

Loin de moi, donc, de vous et de tous, cette abominable et fort outrageuse pensée. Après avoir gagné le chaos, perdu tout contrôle sur autant de préfectures et autant de régions, allons-nous maintenant, par-dessus tout, devoir également abandonner voire renier cet autre symbole ultime, la célébration de la proclamation de l’Indépendance. Mise à mal par tous les errements, par tous les manquements de citoyens aussi lâches, traîtres que indignes, serait-il de plus d’honneur et de dignité d’aller jusqu’au bout de l’odieuse idée, pour que cela ne soit qu’un jour ordinaire? La situation nationale actuelle n’est certes pas simple. Les nouvelles autorités centrafricaines entreprennent ce à quoi elles s’essayent et s’attellent depuis le début de leur mandature. Les résultats ainsi que leurs effets commandent à ce qu’elles changent de braquet, mais surtout de direction. Lorsque l’on hérite, en début de mandat, de 80% de contrôle du Territoire, qu’il ne vous reste plus que 20% d’influence territoriale au bout de 16 mois et demi d’exercice du Pouvoir, mathématiquement, stratégiquement, il y a un grave et profond problème, en termes d’équations et de leur résolution… Politiquement, autant pour le pouvoir que pour toute la classe politique, d’ailleurs, c’est désespérément désastreux.

Comme d’aucuns semblent vouloir militer en ce sens, le Refus de célébration voudrait-il dire Renoncement, Abandon de notre Statut de pays indépendant?

La journée du 13 août 2017 se doit d’être célébrée, avec une extrême gravité, sans aucun faste, avec tout ce qui peut encore nous rester d’Honneur et de Dignité. Comme bien d’autres encore, j’attends, dans une certaine expectative, la nature et le ton du discours politique qui sera prononcé par le Président de la République, Chef de l’Etat, à l’endroit de toutes les centrafricaines et de tous les centrafricains. La force du message, pour le citoyen lambda que je suis, je l’espère, presque fébrilement, à la hauteur sinon à la mesure de notre drame commun et de toutes les attentes qui demeurent encore les nôtres…

J’ose pouvoir penser, mais surtout croire, que l’adresse à la Nation, la Communauté nationale, la Communauté internationale, sera de circonstance, celle de la réaffirmation, sans aucune ambiguïté, de notre Indépendance, de notre Souveraineté… Que les faits, jusque-là des seuls points d’écriture, se traduisent enfin et pour la postérité, par des mots, des postures et des convictions nouvelles, à travers des plaidoyers, au moyen de justes et légitimes revendications…et des actes plus que probants voire concrets. Le parler franc, sincère, peut être des plus amicaux. Il ne remet pas forcément en question les meilleures amitiés…

Le Président de la République, Chef de l’Etat, ce 13 août 2017, jour anniversaire de la proclamation de l’Indépendance du Centrafrique, devrait fondamentalement se raviser et considérer que le Peuple est son « socle ». Parce que le combat pour la Liberté, semblait dire Aimé Césaire, est quotidien.

 

Par Jacques AYANDHO.

ayandho

Central African Republic News ou les informations de la République Centrafricaine : "---CARnews ou RCAinfos---"

Paix

De mes réflexions citoyennes, suite à certaines opinions exprimées ici et là, somme toute toutes légitimes, pour cause de rébellions, d’absence de Forces de Défense et de Sécurité, d’administration sur l’ensemble du Territoire, d’activités génératrices de ressources propres, de foisonnement de groupes armés, d’invasion, d’occupation, de chaos, d’exactions, de pillages, de viols, de désolation,…, il n’en demeure pas moins que nous ne pouvons pas toujours n’être que d’humeurs, de ressentis…et de défaitisme. La République est comme cet étendard qui, sur tous les terrains de combats, ne doit jamais tomber, ni toucher terre. Parce qu’il est aussi des moments, des situations des plus graves, qui nécessitent et concourent à concurrence de difficultés et de solutions, davantage de gravité, davantage de maturité et donc de responsabilité. Parce que, à la relecture de tous nos malheurs, pas seulement en vertu de certaines de nos croyances, en tant que africains, mais aussi de certaines…

View original post 623 mots de plus

CENTRAFRIQUE : POURQUOI LA TRANSITION DE SAMBA PANZA N’ÉTAIT PAS PROLONGÉE POUR UNE SECONDE FOIS ?  

Catherine mérite le prix Nobel de la paix En dépit de son amateurisme et de la méthode très critiquée, les autorités de la longue transition de plus de trois ans ont réussi à apaiser les tensions, la haine et surtout la barbarie des hors la loi. On dénombrait un nombre maîtrisé des groupes armés, les pertes en vie humaine ont ralenti, une relative stabilité sécuritaire, sa gestion n’était pas dictée par l’occident car elle a refusé par deux fois qu’on lui impose de premier ministre.
En l’absence de l’armée nationale, les forces onusiennes appuyées par les forces françaises contrôlaient plus de la moitié du territoire national,
il y’ avait un semblant de liberté et la population des arrières pays vaquaient librement à leurs occupations. 

Source : CENTRAFRIQUE : POURQUOI LA TRANSITION DE SAMBA PANZA N’ÉTAIT PAS PROLONGÉE POUR UNE SECONDE FOIS ?  

QU’EST CE QUE VOUS AVEZ DANS LA TÊTE CHERS CENTRAUX? Pour ou contre l’Amnistie en faveur de la cohésion sociale et le DDRR

http://dabealvi.ning.com/blog/je-m-explique-elle-a-dit-elisabeth-marie-clarisse-yapelego-je-dis

Regardez cette vidéo édifiante … une crise cardiaque en live!
https://www.facebook.com/chandra.gochi/videos/10209234786498394/
Comment contrôler l’état de votre santé en temps réel ???
Une crise cardiaque peut survenir à n’importe quel moment, ne connait pas les vieux et les jeunes,
c’est pourquoi tout le monde a besoin d’un outil pour surveiller son horloge biologique,
alors utilisez HELO pour surveiller votre état de santé.
CLIQUER sur le lien ci-dessous
https://my.worldgn.com/store/iworlddabealvi

Le tribalisme, la tribalité et la Fédéralitude. Quels enjeux ?

La Fédéralitude - The Federalitude

ndjembe1Par Gregory Tankes

Dans l’article « Fédéralisme et tribalité : la Fédéralitude au coeur du débat » je traitais déjà un sujet similaire en opposant le tribalisme à la tribalité (défendue par Kovalin Tchibinda Kouangou) sans trop entrer dans les méandres de cette tare héritée et transmise de génération en génération dans certains groupes ethnolinguistiques par certains de nos aînés.

View original post 1 394 mots de plus

CENTRAFRIQUE : des armes vendues « au vu et au su de tout le monde » sur des marchés, selon des experts onusiens

Source : CENTRAFRIQUE : des armes vendues « au vu et au su de tout le monde » sur des marchés, selon des experts onusiens

La firme britannique d’énergie renouvelable NurEnergie a annoncé qu’elle a déposé une demande officielle chez le ministère tunisien de l’Énergie, des mines et des énergies renouvelables pour la réalisation d’un projet, qui permettra à la Tunisie de transformer l’énergie solaire en énergie électrique et de l’exporter vers l’Europe.

La centrale solaire du projet TuNur sera basée à Rjim Maatoug, au gouvernorat de Kébili, et transmettra l’énergie électrique via 3 câbles sous-marins de haute tension vers Malte, l’Italie, et la France. L’électricité transmise par ces câbles sera ensuite redistribuée vers la Grande-Bretagne et l’Allemagne.
La Tunisie profitera d’une partie de l’électricité produite. Ce projet offrira en plus des opportunités de travail et un développement économique à la région désertique de Kébili.
Source: independent.com.mt

CENTRAFRIQUE: Une cinquantaine de personne tuées à Gambo au Sud-Est dans un affrontement armé

Source : CENTRAFRIQUE: Une cinquantaine de personne tuées à Gambo au Sud-Est dans un affrontement armé

Donnons de la lumière au Centrafrique, éclairons l’Afrique et sa vaillante jeunesse!
https://vimeo.com/45794044
André-Léopold Régnier
VIADEO
http://www.viadeo.com/fr/profile/andre-leopold.regnier
LinkeDin
https://fr.linkedin.com/in/dabealvi
VIVRE JEUNE PLUS LONGTEMPS
http://dabealvi.myasealive.com/newsite/

CENTRAFRIQUE: Une cinquantaine de personne tuées à Gambo au Sud-Est dans un affrontement armé

Central African Republic News ou les informations de la République Centrafricaine : "---CARnews ou RCAinfos---"

BANGUI, 07 Aout 2017  (RJDH) – Environ une demi-centaine de personne a trouvé la mort dans un affrontement armé à Gambo, localité située au sud-est du pays ce 5 aout. Information confirmée au RJDH par des sources concordantes dans la localité.

Au moment où nous mettons sous presse cette information, le calme est revenu, mais encore précaire à Gambo théâtre des opérations militaires contre la population civile enregistrées ces derniers jours. Ces affrontements interviennent à trois semaines de signatures de l’accord de Rome par les groupes armés à Sant ‘Egidio où il est prévu la cessation des hostilités.

Selon un habitant de Gambo ces affrontements opposent les éleveurs peulhs assimilés aux hommes de l’UPC contre les autodéfenses et des éléments FPRC « les tirs provenaient de l’église catholique de la ville de Gambo. Des personnes armées habillées en grand boubou tiraient sur la population. Le personnel du centre de santé de Gambo…

View original post 169 mots de plus